Forum de jeu de rôle fantastique
 

Partagez | .
 

 Kossuth - Dieu des Flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kossuth
Dieu Supérieur du Feu - Seigneur des flammes
Dieu Supérieur du Feu - Seigneur des flammes
avatar
Masculin Nombre de messages : 11
Alignement : Neutre
Race : Dieu

Grimoire
Besace:
Métier:
Guilde:

MessageSujet: Kossuth - Dieu des Flammes   Lun 18 Nov - 16:49

La main du Tout Puissant choisit ce moment pour contracter la matière en un seul point. L’effondrement inévitable arriva dans les limbes obscures du temps, dans un passé oublié de certains dieux. On l’appelle l’Amalgame, la Naissance. Le résultat en fut une effroyable explosion, brutale et brûlante, un brasier cosmique qui libéra l’âme sacrée de Kossuth. Il fut l’un des premiers dieux à naître de cette profusion d’énergie, dans la fureur des flammes naissantes. Naturellement, il devint le dieu du Feu Sacré, le purificateur, le donneur de naissance.
 
Longtemps le dragon aux reflets rouge et bleu navigua dans les cieux sans poser sa griffe sur les mondes. Il les observait de loin, dans l’attente d’une occasion propice à son établissement. Patient, il sut attendre le temps qu’il fallut pour que ce jour arrivât. Les « créatures » naissantes allaient avoir besoin de guides et de conseils pour entamer leur vie, il serait les deux.
Sur FaErun, il laissa aller son choix et par une journée d’orage, alors que le ciel crachait toute son eau et que les nuages grondaient de tonnerres abominables, pour apparaître dans à la pointe d’un éclair. Lorsqu’il frappa le sol, une onde de choc fit trembler le sol, embrasa toute la végétation et créa une chaîne de montagne, qui prit alors le nom de Vulcre.
Il en fit son domaine sacré. Son culte y fut établi, son conseil et son commandement y prirent pace. La volonté du dieu était faite. L’ordonnance de la création de ses désirs était en marche.
 
Bien qu’il prit beaucoup de formes différentes, parce qu’adoré de plusieurs peuples, ce fut celle d’un humain qu’il préféra. Dans la force absolue de l’âge, les cheveux gris et de stature moyenne, il se différenciait des autres humains par un étrange charisme, qui faisait s’écarter les foules à son passage et les assagir lorsque la colère grondait.
Sa première œuvre en tant que dieu du Feu, des Flammes et de la Forge, fut de forger une épée dans laquelle il renferma une partie de ses pouvoirs : Lave Hurlante, qui lui servit de sceptre de commandement. Secret et se montrant peu, les elfes le préférèrent à d’autres divinités et commencèrent à lui vouer un véritable culte. Il leur apprit le maniement des outils de la forge et la science sécrète des flammes purificatrices, la chimie des acides et des potions, voués à la purification des âmes.
 
D’une nature neutre, Kossuth ne livra jamais vraiment aucune bataille frontale avec les autres dieux et les rencontra assez peu également. Esprit élémentaire, il se suffisait presque à lui-même et souvent, ce fut lui que l’on requérait pour ses conseils ou pour trancher une affaire au travers de ses mages, les membres prêtres de la Flamme Ecarlate. Les premiers de ces mages furent les constructeurs du Vulcre, au centre de la montagne frappée par l’arrivée du dieu. Mekeneth, son plus grand fidèle mage-guerrier l’accompagna lors de son périple sur Faërun et y tissèrent les liens et les connaissances nécessaires à l’établissement durable et définitif du dieu sur l’Existence.
 
Pourtant le malheur le rattrapa avant. Les niches ennemies naissent en toutes circonstances. Et les fous voulurent lui enlever Lave Hurlante lors d’une sanglante bataille, sur le côté Nord du volcan, qui depuis porte le terrible nom de Rivière de Sang Enflammé. Mortels scélérats, misérables créatures qui avaient cru de leur main frêle soutenir l’insurmontable poids de l’épée divine ! Il lança sur eux le brasier infernal et tortura leurs âmes si profondément qu’encore elles peuplent les lieux, ne sachant pas comment se rendre dans le royaume des morts pour calme leur souffrance. Dans sa folie vengeresse, il leur interdit à jamais de se reposer et de profiter du repos éternel. Kossuth retrouva son « âme épée » et avec le temps calma sa grande colère, cependant il savait qu’il en serait pour toujours changé. Juste de nature, il se punit et se plongea dans les flammes originelles pour purifier son âme et son corps.
 
Lorsqu’il sortit du Vulcre, purifié, de retour dans son domaine, tout avait changé. Rien n’était plus comme il l’avait connu.
Kossuth se leva et partit. Personne depuis n’a entendu parler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kossuth - Dieu des Flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ¤ Dieu du Graphisme ¤
» ¤ Dieu du Flood ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zentha RPG :: Présentations :: Présentations Validées :: Divinités-