Forum de jeu de rôle fantastique
 

Partagez | .
 

 Mystra ¤ Déesse Supérieure de toutes les Magies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mystra
Déesse Supérieure de toutes les Magies - Dame des mystères
Déesse Supérieure de toutes les Magies - Dame des mystères
avatar
Féminin Nombre de messages : 1547
Alignement : Neutre Bon

Grimoire
Besace: Pendentif en forme de globe renfermant des étoiles
Métier:
Guilde:

MessageSujet: Mystra ¤ Déesse Supérieure de toutes les Magies   Ven 25 Oct - 19:44


MYSTRA ¤ Déesse Supérieure













Fiche de personnage

Surnom ¤ Dame des mystères
Alignement ¤ Neutre Bon
Apparences ¤ Toutes et aucune
Symbole ¤ Cercle de sept étoiles blanches et bleues
Domaines ¤ Illusion, connaissance, magie

Affinités divines ¤ Azouth, Séluné, Kelemvor et toutes les divinités liées à la connaissance
Antipathies divines ¤ Cyric, Baine, Char, Lolth

Monde de résidence ¤ Faerun
Lieu de résidence ¤ Lunargent


Pouvoir magique ¤ Niveaux 1 à 9
Mystra peut empêcher la création de sortilèges ou de magie qui iraient à l'encontre de sa philosophie. C'est un pouvoir qu'elle n'utilise que lorsque l'équilibre magique ou celui de la toile est menacé. La déesse peut lancer n'importe quel sort qu'il soit physique, psychique, élémentaire ou d'une toute autre nature.






Mystra est une déesse particulièrement occupée et très concernée par son rôle. En effet, la déesse est chargée d'entretenir la "Toile", l'occulte tissage recouvrant les mondes et permettant aux initiés quels qu'ils soient de pratiquer la magie. En tant que déesse de la magie elle est aussi la divinité de tout ce que la magie peut apporter au monde. Ce qui fait d'elle l'une des divinités les plus puissantes des univers parallèles. Elle est aimable et bienveillante, mais d'une nature très secrète.

Mystra était autrefois une humaine. Lorsque le temps des troubles vint, elle hérita des attributions de la déesse précédente qui lui confia le soin de protéger les secrets de la magie et la Toile. Lorsqu'elle était encore mortelle, elle rencontra Kelemvor avec qui elle est toujours très amie, mais aussi Cyric, humain comme elle. Mystra fut déçue du comportement de Cyric qui ne reculait devant aucun déboire afin de s'accaparer les pouvoirs des dieux alors affaiblis et grimper les échelons du Panthéon Divin.
Azouth est son fidèle conseiller.

Les adeptes de la déesse aiment la magie pour elle même et non pour ce qu'elle représente. Les préceptes enseignés énoncent que la véritable sagesse n'est pas de savoir maîtriser la magie, mais de savoir quand ne pas l'utiliser.
Auprès d'elle ses disciples apprendront les arts occultes de la magie, le fonctionnement de la Toile. Les Elus de Mystra, une poignet d'hommes et de femmes qui ont toute sa confiance et qu'elle a elle-même choisis, sont des êtres puissants dévoués à la préservation de la magie et à la protection des mortels contre les assauts du chaos.






Mystra est née en plein coeur de Faerun, dans une région aujourd'hui disparue qui portait le nom des Vaux. Son nom mortel, à l'époque, était Minuit. Ce ne fut qu'après le temps des troubles que la jeune femme hérita des pouvoirs de la déesse, devenant elle-même la gardienne de toutes les magies des Mondes Parallèles et de la Toile. Mais avant tout cela, il faut remonter bien plus loin...

Très jeune Minuit développa une réelle foi et affection pour la déesse Mystra. Bien qu'assidue dans son apprentissage des arcanes, elle n'était pas du genre à se complaire durant de longues et interminables heures dans une méditation dévote. Préférant de loin arpenter les contrées qui jalonnaient les Vaux, Minuit ne possédait guère un tempérament lui permettant de se tenir tranquille très longtemps.

Devenue magicienne aguerrie, son chemin croisa celui d'une guilde de mages qui décida bien vite de l'enrôler. Parcourant le monde de Faerun en leur compagnie, la jeune femme restait cependant assez neutre, ne se mêlant des troubles que lorsqu'elle estimait son intervention nécessaire.
Jusqu'au jour où le chaos s'abattit sur ce monde, les dieux devenus déchus de leur habitat divin céleste. Ao, le plus puissant d'entre eux, considéré comme le chef incontesté et le père des Dieux, avait banni toutes les divinités du royaume qui s'étend par delà le ciel.

Les tablettes de la destinée, énumérant les devoirs que chaque dieu et déesse se doive de respecter, avaient été volées. Ce vol ne pouvait avoir été commis que par une divinité, voire plusieurs. Personne d'autre n'avait accès à ces artéfacts symboliques. Fou de rage, Ao les convoqua tous, leur intimant de rendre les tablettes et aux coupables de se désigner. Personne ne broncha, personne ne divulgua une quelconque information.
Pour les punir de leur audace, Ao les précipita sur Faerun, leur retirant une grande partie de leur pouvoir.

C'est ainsi que Minuit fut choisie par la déesse Mystra pour devenir son réceptacle, l'être qui pourrait lui rendre ses pouvoirs. Passant un pacte avec la déesse, Minuit obtint un médaillon dans lequel résidaient les quelques puissances encore accessibles de sa déesse. Encastré dans un cadre d'argent, le globe de verre semblait composé d'un millier d'étoiles qui se mouvaient telle une procession féérique lorsque Minuit faisait appel à la magie.

Pour que les dieux puissent enfin se réincarner et regagner le royaume des cieux, il fallait qu'une compagnie de mortels ne les redoutant pas se mette en marche afin de retrouver les deux tablettes de la destinée. C'est à ce moment que la jeune femme croisa la route de Kelemvor, d'Adon un prêtre de la déesse Sunie, et de Cyric. Ensemble ils arpentèrent les nombreuses contrées de Faerun, courant mille dangers, affrontant mille ennemis. Des liens forts se tissèrent entre eux. Kelemvor était de ceux à qui l'on s'attache, touchant lorsqu'il dévoilait ses véritables sentiments. Cyric était plus discret, ayant eu une vie jusqu'à lors très difficile, il mit un temps considérable avant de faire confiance à ses compagnons. Adon, beau et fier, était de ceux qui savaient vous réconforter bien que son dévouement envers sa déesse le fasse parfois passer pour ennuyeux.

Mystra avait confié à Minuit une découverte très importante. Baine et Myrkul, respectivement dieu de la Terreur et dieu des Morts, étaient les auteurs du vol impardonnable qui avait provoqué la chute des dieux. Mystra n'étant plus qu'une enveloppe vaporeuse ne pouvant se matérialiser qu'au prix d'un effort inouïe, n'était plus en mesure de soutenir et protéger la Toile. La magie devenait de plus en plus instable, l'utiliser faisant courir de grands risques aux mages de tous bords.

La première tablette fut découverte près du temple de Lathandre qui se tenait dans la cité de Valombre tombée depuis sous les assauts des guerriers de Baine. Grâce à l'aide de l'un des Élus de Mystra, Minuit et ses compagnons réussirent à récupérer le premier artéfact. Mais à quel prix...
Le sage Adon et la jeune magicienne se retrouvèrent confrontés à la cruauté de Baine alors que Kelemvor et Cyric se battaient en contre bas, essayant à tout prix d'empêcher les forces du mal de pénétrer Valombre.
Mystra apparut devant eux, les protégeant du courroux du dieu chaotique. Elle réussit mais l'essence même de la déesse y succomba. Tel était le prix à payer pour sauver la première tablette et celle qu'elle avait choisie pour lui succéder.

Baine fut acculé dans un monde de ténèbres, obligé de se ressourcer de longs mois avant de pouvoir penser récupérer une infime partie des pouvoirs que Mystra avait détruits. C'est grâce à ce laps de temps, durant lequel il ne pouvait plus faire quoi que ce soit, que la compagnie retrouva la seconde et dernière tablette de la destinée.

Entre temps, une profonde relation s'était tissée entre la magicienne Minuit et le guerrier Kelemvor. Atteint par une sombre malédiction, il devait recevoir une récompense, quelle qu'elle soit, pour chaque acte bienveillant qu'il engendrait. Si aucune récompense ne lui était attribuée, l'homme se transformait subitement en une panthère aux crocs acérées. Cette malédiction rapprocha les deux êtres, Minuit essayant de le réconforter, de l'encourager à poursuivre sa route malgré ce fardeau. Un jour elle l'annihilerait, elle le lui avait promis. Cyric lui, se faisait de plus en plus sombre, de plus en plus lointain. Minuit ne comprenait pas ce qui se passait en son coeur. N'avait elle pas réussi à le faire sortir de ses retranchements ? A lui montrer que l'amour, la gentillesse, le rire, n'étaient pas des concepts hors de sa portée ?

Les tablettes récupérées, il fallait les rendre au plus vite à Heaum, le seul dieu qui n'avait pas été châtié par Ao, car étant le fidèle protecteur du royaume divin. C'est à cet instant que la réincarnation de Mystra fut complète. Minuit reçu l'essence totale et complète de la déesse, devenant pour le reste des temps à venir la déesse de toutes les magies.
Grimpant l'escalier céleste qui menait jusqu'au monde d'Ao, elle confia les tablettes de la destinée à Heaum, lui narrant tout ce qui s'était passé ces derniers mois.

Ao consentit à redonner aux dieux leurs pouvoirs mais refusa catégoriquement qu'ils reprennent leurs places au sein du Royaume par delà les mondes. Heaum dut se résoudre à quitter le royaume des cieux.
C'est ce jour même que l'existence de Terria fut révélée et c'est depuis ce jour que chaque divinité réside dans l'un des mondes parallèles.
Ao déchut Myrkul et éleva Kelemvor au rang de dieu des morts à sa place. Baine, quant à lui, restait introuvable. Mystra tint la promesse qu'elle avait faite à Kelemvor du temps de leur mortalité. Elle détruit la malédiction qui le pourchassait sans répits. Mais leur relation prit fin au moment même où ils accédèrent au rang de divinité. Un tel amour n'était plus possible désormais.

Cyric disparut durant de longues années. Mystra avait beau le rechercher sur tous les mondes car maintenant son esprit éclairé les percevait et était capable de passer de l'un à l'autre, mais ses recherches restèrent vaines. Lorsqu'elle le retrouva enfin, il venait lui aussi d'accéder au titre suprême de dieu mais du mensonge et du meurtre... La noirceur s'était de nouveau emparée de son âme après leur séparation, les moyens qu'il avait utilisés pour atteindre son but étaient tous plus effroyables, plus vicieux les uns que les autres...
Mystra en fut profondément affligée. Aucune argument ne venait à bout des convictions titanesques de Cyric qui ne voulait rien entendre. Ils seraient condamnés à vivre en ennemis... à se battre, bien contre mal... La déesse porte ce fardeau depuis des siècles et depuis des siècles elle n'a jamais renoncé à lui faire entendre raison.



© Never-Utopia © code réalisée par Koalz


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mystra ¤ Déesse Supérieure de toutes les Magies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» ENS : Crise dans la crise
» Le Gvt haitien n'a pas annule la plainte contre JBA: Preval
» D'une certaine manière, cela change les choses... (Marine d'Artagnan)
» Rebelottage de mon barbare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zentha RPG :: Présentations :: Présentations Validées :: Divinités-